Est-ce que vos croyances dirigent votre vie ?

Je ne suis pas capable de maintenir mon poids.

Lorsque je serai mince, je serai heureuse.

Je n’ai pas assez de volonté pour  faire de l’exercice.

Je suis comme je suis, c’est trop tard pour changer.

J’ai déjà essayé et ça n’a pas fonctionné.  Ça ne sert à rien d’essayer encore.

Avez-vous ce genre de pensées parfois ? Avez-vous l’intime conviction qu’elles sont vraies et bien réelles ? En réalité, ce sont de fausses croyances. Ces barrières nous limitent et nous empêchent d’avancer, de nous réaliser et de nous épanouir.

Ce sont des pensées que nous avons construites et qui sont devenues des repères dans notre vie quotidienne et dans notre façon de nous percevoir et de percevoir les autres.  

J’ai longtemps cru que si je me couchais le soir en ayant faim, j’allais perdre du poids le lendemain.

J’ai longtemps cru que pour perdre du poids, je devais me priver de tout ce que j’aimais manger.

J’ai longtemps cru que je devais m’entraîner comme une malade pour avoir des résultats.

Vous vous rendez compte ? Je suis certaine que vous vous dites que ça n’a pas de bon sens. Pourtant, pendant des années, j’ai entretenu ces croyances. J’étais convaincue que ce que je croyais était vrai.  Ces croyances limitantes ont guidé ma vie, mes choix, mes comportements et ont entraîné des dégâts considérables. J’ai perdu confiance en moi et mon estime personnelle a pris toute une débarque.

Nos pensées et nos croyances ont autant le pouvoir de nous construire que de nous détruire.  

D’où viennent ces croyances

Les croyances sont des interprétations personnelles que nous tirons de nos propres expériences. Elles peuvent venir d’une multitude d’événements qui se présentent dans notre vie et auxquels nous décidons d’adhérer, mais également de notre culture et de notre famille. Certaines de nos croyances sont programmées dès notre plus jeune âge par notre environnement, nos parents ou la société. D’autres sont créées par nous.

Notre esprit a le tour de nous faire croire que nous ne sommes pas capables de faire telle ou telle chose. On finit par y croire tellement fort qu’on essaiera de trouver des preuves pour justifier ces croyances.

Et lorsqu’on croit que quelque chose est vrai, qu’est-ce qu’on fait ? On se rappelle des faits qui renforcent cette croyance.

Par exemple, si vous croyez que vous n’êtes pas capable de perdre du poids, vous allez chercher des faits qui le prouvent. Mais en faisant cela, vous passez à côté des faits qui montrent totalement le contraire.

Nous vivons tellement enfermés dans les limites de nos croyances et notre propre vision du monde que nous limitons nous-mêmes notre potentiel de développement.

Prenons l’exemple d’un essaim de mouches sous un globe de verre. Après quelques jours, si on retire le globe, les mouches continuent à voler en se confinant à l’ancienne limite. Vous voyez donc comment nos croyances peuvent être restrictives et nous empêcher d’avancer. Toutes nos croyances sont souvent le premier obstacle à notre développement et à l’expression de notre potentiel.

Pourtant, les expériences passées ne déterminent pas notre avenir. Nous avons en nous la possibilité de modifier nos croyances et de nous servir de ce fabuleux pouvoir que nous avons depuis toujours.

Remettre en question ses croyances

Au moment où nous commençons à remettre en question honnêtement nos croyances et les expériences qui les ont générées, nous ne nous sentons plus sûrs d’elles. Cela ouvre la porte au remplacement de nos vieilles croyances limitantes par de nouvelles croyances qui nous propulsent dans la direction où on veut aller.

Pour pouvoir agir sur une croyance, il faut l’avoir identifiée et nommée précisément avec nos propres mots. Voici un petit truc simple pour vous aider : imaginez que vous vous dites « je ne peux pas y arriver parce que… » tout ce qui suit le parce que correspond à des croyances limitantes qui vous empêchent d’aller de l’avant.

Ensuite, vous pourrez mettre vos croyances à l’épreuve de la réalité. Essayez la méthode des « trois passoires de Socrate » :

Votre croyance repose-t-elle sur une vérité ? Sur quel fondement vous basez-vous pour cette affirmation ? Quelle preuve en avez-vous ? Est-ce que tout le monde pense cela ?

Est-elle bénéfique ? Est-ce que cette croyance vous apporte des satisfactions, des résultats positifs ou des émotions agréables (joie, bonheur, confiance, paix) ?

Est-elle utile ? Est-ce que cette croyance vous aide à atteindre vos objectifs ?

Si vous avez répondu oui aux trois questions, conservez votre croyance. Sinon, vous pouvez commencer à envisager d’en changer pour une autre plus utile !

Transformer une croyance limitante en une croyance aidante permet une formidable libération d’énergie. Être reconnaissant nous aide à nous libérer des croyances limitantes.

Chaque croyance a eu une fonction utile pour vous jusqu’à maintenant et vous a aidé d’une certaine façon.

Donc avant de lui dire au revoir, remerciez-la, remerciez-vous et laissez-la partir pour en accueillir une nouvelle, bien plus aidante et positive.

Pour ma part, mes croyances limitantes m’ont permis de réaliser à quel point j’ai plus de valeur que le chiffre qui se trouve sur la balance.

Vous croyez être prête pour vous libérer de vos croyances et faire la paix avec votre poids ?

Contactez-moi et nous verrons comment mes services pourraient vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *