L’ego : ami ou ennemi ?

Est-ce que vous considérez votre ego comme un ami ou un ennemi ? Qu’on le veuille ou non, il est là et il fait partie de notre vie. Il se cache à l’intérieur de nous pour se manifester à un moment ou à un autre et là, bang !  Il nous fait douter de tout, il croit tout savoir, il juge, il critique et il est même spécialiste dans la connaissance de ce qui est possible ou impossible. Parfois il prend beaucoup de place alors qu’il est seulement une infime partie de nous.

L’ego se manifeste souvent lorsque nous tombons dans le  piège de la performance. Lorsque nous sommes dans le mode « faire » plutôt que dans le mode « être », où seules comptent la productivité et l’efficacité. En mode « être », nous sommes ouverts et présents à se ce qui se passe réellement, à l’expérience telle qu’elle se présente, ici et maintenant.

Mon ego est venu me visiter ces derniers temps et vous savez quoi ? Je lui aurais bien flanqué un coup de pied au derrière pour qu’il disparaisse très très loin. Bon débarras ! Pourtant, s’il se manifeste, c’est pour nous faire comprendre quelque chose. Lorsqu’il nous dit  » Tu n’es pas capable. Tu vas te planter. À quoi as-tu pensé de t’embarquer dans ce projet ? « , que cherche-t-il ?

Les messages de l’ego prennent leurs racines dans la peur. Il nous envoie un avertissement que nous ferions mieux de rester dans notre confort, là où c’est rassurant et où nous sommes en sécurité. Il nous demande de garder le contrôle sur la situation.  De cette façon, il nous maintient dans une prison qui nous limite et nous empêche d’avancer et de déployer notre plein potentiel.

Est-il possible alors de s’en faire un allié ? Oui, tout à fait. L’ego joue un rôle important dans notre chemin de vie vers la pleine conscience. Il peut même servir de boussole pour nous indiquer le chemin à suivre.

Lorsqu’il se manifeste, posez-vous les questions suivantes :

De quoi me protège-t-il ?

De quoi ai-je peur ?

De quoi est-ce que je tente de m’éloigner ?

De quoi ai-je besoin pour me sentir bien ?

Cela demande un exercice d’introspection pour déloger ces peurs mais lorsqu’elles sont identifiées, cela vous en apprendra sur ce qu’elles empêchent de laisser jaillir. Il vous sera alors possible de transformer ces peurs en courage et en énergie positive.

La prochaine fois que votre ego se manifeste, remercier-le de vous faire avancer vers l’avenir avec force, confiance et détermination. Il aura peut-être envie d’aller prendre des vacances pour un petit bout de temps !

Nathalie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *